News

Lutter contre les risques liés à la santé et la sécurité grâce au travail d'équipe et à une bonne communication

travail d'équipe et bonne communication

L'environnement de travail présente de multiples risques pour la santé et la sécurité. Qu'il s'agisse d'installer un produit chez un client, de travailler à domicile sur un ordinateur ou d'opérer sur un site de production, il est important de prendre les mesures nécessaires pour réduire les risques d'accidents, de blessures et ou liés à la santé mentale.

Alors que le monde célèbre la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, David Secret, Vice President industrie de Calderys pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique, et Bruno Touzo, Vice President Science et Technologie, donnent leur point de vue sur la santé et la sécurité au sein de Calderys.

 

Bonjour David, Bruno - que signifie la sécurité pour vous ?

David Secret : Pour moi - et pour tout le monde chez Calderys et dans le groupe Imerys - cela signifie que tous ceux qui viennent travailler repartent en forme, sans aucune blessure. Nous devons nous assurer que nous plaçons la santé et la sécurité au-dessus de tout le reste. 

Bruno Touzo : Sous l’angle de la Science et de la Technologie, cela signifie également rechercher des solutions innovantes pour améliorer la sécurité pendant la production et lorsque nos produits sont utilisés par les clients.

 

Quels sont les risques pour les employés de Calderys ?

David : Pour les collaborateurs qui travaillent sur le terrain, nous avons deux types d'activité : les opérations en usine pour la fabrication de produits finis, et les équipes d'ingénierie et d'installation qui conçoivent et mettent en œuvre des solutions pour les installations de nos clients. 

Nous sommes principalement impliqués dans les marchés de la fonte et de l'acier, de la fonderie et de ce que nous appelons Thermal (aluminium, chaudières et incinérateurs, pétrochimie, etc.). Il s'agit souvent de grandes usines, avec des environnements chauds et corrosifs où de nombreux risques existent en plus de la co-activité avec d'autres entreprises. La plupart des incidents consistent en des blessures légères aux bras, mains ou doigts, et sont dus la plupart du temps à des incidents légers - glissades ou trébuchements par exemple. Mais cela reste bien sûr un sujet de préoccupation majeur et requiert notre plus grande attention.

Le dernier risque que je mentionnerais est davantage lié à la santé mentale. Nous devons être vigilants avec nos employés de bureau qui travaillent à domicile depuis des mois en raison de la pandémie.

Bruno : Notre équipe Science & Technologie est principalement basée dans les usines, elle doit donc suivre les mêmes règles que les autres employés. En plus de cela, ils peuvent être exposés à des risques chimiques.  

 

Comment se déroule la formation à la sécurité pour une personne qui rejoint Calderys ?

David : Tous les nouveaux arrivants sont formés à leur arrivée. Sur nos sites de production, ils apprennent à connaître les équipements, la disposition du site, les principales précautions. Nous avons une formation en ligne obligatoire pour tous et, sur la ligne de production, les nouveaux employés passent du temps à apprendre auprès d'un employé expérimenté.

De manière continue, nous avons des routines de management - sous la forme de réunions d'équipe quotidiennes, par exemple avec le superviseur ou le directeur de production qui partage les nouvelles liées à la sécurité avec son équipe, évoque la performance, les éventuelles mesures à prendre, partage les incidents de sécurité d'autres usines, afin d’évaluer la nécessité de mettre en place des actions correctives. 

Nous disposons également de divers protocoles et directives pour prévenir les accidents, en particulier ceux présentant le risque le plus important. Nous travaillons dans le respect des meilleures pratiques et normes.

 

David Secret
David Secret

 

Comment sont les performances au sein de Calderys ?

David : Calderys a fait d’énormes progrès au cours des deux dernières années. Notre taux de fréquence total des blessures (total injury frequency rate), qui correspond au nombre de blessures nécessitant un traitement médical par million d'heures travaillées, est de 3,1 %. Il y a deux ans et demi, il était de 5,34 %. C'est un changement significatif dont toute notre équipe peut être fière. Cela est dû en grande partie à une bonne communication. Et dans des situations critiques telles que Covid-19, cela peut vraiment faire toute la différence.

Bruno : Il n'y a pas eu d'accidents avec arrêt de travail au sein de S&T au cours des dernières années. L'objectif est de rester à ce niveau. Cette année, nous essayons d'améliorer la façon dont nous surveillons et suivons les incidents mineurs et les dommages matériels, et de voir comment nous pouvons utiliser ces informations pour améliorer notre sécurité.  

 

Quelle est l'importance d'une bonne communication ?

David : Nous disposons d'un certain nombre d'approches efficaces en matière de communication - des quarts d’heure sécurité au début de la journée, couvrant les précautions de sécurité et les actions spécifiques à mettre en place. Ces réunions permettent aux gens de poser des questions. 

Il est également important d’avoir un leadership visible avec des interactions fréquentes entre les équipes sur sites et le management pour encourager les bonnes pratiques, arrêter les comportements à risque et reconnaître les bons comportements. Nous avons également des managers qui se rendent sur les sites des clients pour analyser la situation et essayer de changer ce qui n'est pas conforme à nos procédures.

Dans le cadre de l'approche du groupe Imerys en matière de santé et de sécurité, nous lançons également une campagne de communication intitulée "Safer together", qui vise à promouvoir la sécurité, à responsabiliser chaque individu et à veiller les uns sur les autres.  

 

Comment vous assurez-vous que les employés sont en sécurité lorsqu'ils vont travailler sur le site d'un client ?

David : Cela commence par notre approche commerciale. Nous avons un système qui classe les entreprises pour lesquelles nous allons travailler en fonction de leur maturité en matière de sécurité et des conditions de leurs installations. Cela détermine le niveau des mesures de sécurité que nous devons mettre en place et, bien sûr, si nous y allons ou non. Il se peut que nous ne soyons pas prêts à prendre un risque dans certains environnements. Évidemment, lorsque l'équipe d'installation se rend sur le site pour livrer le projet, nous avons de nombreuses étapes, des outils, des moyens de communication et des contrôles pour maintenir un niveau élevé de sécurité.

 

Que fait Calderys pour améliorer la sécurité et la durabilité de ses produits ?

Bruno : Nous travaillons constamment à améliorer nos formulations. Nous évaluons actuellement le cycle de vie de nos produits dans le but d'augmenter sensiblement la part des produits écologiques dans notre portefeuille au cours des prochaines années. Dans le cadre de cet effort, nous pouvons développer des partenariats, comme celui conclu avec China Steel Corporation à Taïwan autour de des masses de bouchage et de l'amélioration des réfractaires. C'est une tâche de longue haleine qui exige de la persévérance, mais aussi une communication et une collaboration efficaces avec nos clients pour qu'ils adhèrent à ces projets.

 

Bruno Touzo
Bruno Touzo

 

Quel effet les 12 derniers mois ont-ils eu sur la santé mentale des employés ?

Bruno : Nous traversons une période unique qui peut s’accompagner d’une certaine anxiété pour nos collègues. Certains sont fatigués de travailler à domicile. D’autres sont stressés de venir sur site. Nous devons être à leur écoute. Les ressources humaines ont déployé une campagne de communication sur les impacts du Covid comme le stress et l'anxiété pour sensibiliser nos collaborateurs au sujet et leur apprendre à repérer les signes avant-coureurs d’un trop grand stress et prévenir les dérives.  

 

Que réservent les deux prochaines années en matière de santé et de sécurité chez Calderys ?

David : Notre priorité est de faire progresser notre maturité, et nous allons nous pencher sur quatre piliers spécifiques : leadership et responsabilité ; conformité et amélioration continue ; comportement en matière de sécurité ; et approche intégrée. Des évaluations régulières sont effectuées autour de ces points sur nos sites pour trouver les lacunes. Nous devons également améliorer la prise de conscience et l'engagement de tous les collaborateurs, notamment des cadres intermédiaires, en leur offrant davantage de formations et en les responsabilisant. Le travail n'est jamais terminé. Nous avons bien progressé, mais il s'agit d'une amélioration continue. 

 

Latest news

Retrouvez Calderys USA au stand numéro 802 lors de la Conférence sur le ciment IEEE-IAS PCA 2018. À bientôt !

4月23-24日與凱得力團隊相約第10屆圣彼得堡國際PetroCem會議:展位 #7。

Meet our Calderys USA experts at the API Fall Refining & Equipment Standards Meeting in Atlanta, Georgia.

欢迎莅临凯得力美国展位,探讨炼油和石化产品耐火材料。

Calderys Deutschland freut sich auf Ihren Besuch, Stand Nr. 1, auf dem Internationalen Feuerfest-Kolloquium 2018, das am 26. und 27. September im EUROGRESS in Aachen, Deutschland, stattfindet.